Lantosque

Entre Nice (à 46 Km) et St Martin Vésubie (à 20 Km), Lantosque est une bourgade de 950 habitants dans la Vallée de la Vésubie, désignée au Moyen âge (1388) par l’expression « Val de Lantosque ».

Le vieux village se dresse au milieu de la vallée, sur une arête rocheuse. A pic au-dessus de la gorge creusée par les eaux, s’étagent les anciennes maisons de pierre colorées, desservies par des ruelles pavées en escalier. Les hameaux de Lods, St Colomban et Pelasque se nichent dans les campagnes boisées d’oliviers de chênes et de châtaigniers.

Ce fut un lieu de passage dont l’importance était renforcée par l’existence d’un pont en pierre sur la Vésubie, comme le rappelle le blason de la commune ; lieu donc de rencontre, déjà peuplé en 1800 de 1500 habitants, que venaient animer 4 foires annuelles. Lantosque a une fière devise « Cantar se libre » où l’idée de chanter, de s’exprimer en musique est liée à celle d’être libre !

C’est à Lantosque qu’a eu lieu le ler rassemblement de fifres venant de 1a Vésubie et du Sud de la France, le 22 mai 1983.

-  La St Pans, 2-3 et 4 Juin « Offerte » au fifre
-  La Ste Anne, 28/29 Juillet « Offerte » au fifre, Air de Diane, à la consécration, Aubades
-  Le Nouvel An

Au réveil, la « Diane » du Nouvel An (donné pour un air de levée de bivouac, du temps de Napoléon).

Cette aubade est interprétée le premier de l’An, avant le lever du jour, dans les rues du village de Lantosque. La jeunesse du pays, en farandole, s’arrête, devant chaque maison et un récitant énonce un compliment à l’adresse des habitants et exprime ses voeux pour l’an nouveau : « un buon principi d’An ».

La tradition, longtemps négligée, a été reprise le ler Janvier 1979 par Ely Roubaudi au fifre entouré de quelques musiciens.

diane2 diane1