Fifre et tambour en partance pour le Tarn

Adrien Laduron et Pierre-Jean Vandersmissen de Thuin (Belgique) évoqueront le folklore d’Entre-Sambre-et-Meuse dans le Tarn lors d’un colloque sur le fifre.

Le folklore des marches s’exporte au colloque «Pifres, Pifraires: Fifres et sonneurs de fifres, une tradition à la fois locale et universelle» à Cordes dans le Tarn, ces 13, 14 et 15 décembre.

PierreJeanVandersmissenUn colloque sur le fifre

Depuis plus de 20 ans, l’association CORDAE/La Talvera organise des rencontres autour de thèmes liés à la littérature orale ou aux traditions musicales. Cette nouvelle édition s’intéressera à la tradition du fifre dans les musiques populaires des régions de France ou du monde. Deux Thudiniens, Adrien Laduron et Pierre-Jean Vandersmissen y prendront la parole ce vendredi 13 décembre.

Le fifre (pifre en occitan) est une sorte de petite flûte traversière à six ou sept trous, fabriqué souvent en roseau, en sureau ou dans d’autres bois plus solides. Cet instrument et les tambours qui l’accompagnent, longtemps utilisés dans le monde militaire, ont circulé à travers la société, aussi bien dans les grands orchestres que dans des fêtes religieuses, dans les noces et fêtes publiques populaires, sans parler d’usages plus individuels comme par les bergers, des Landes et d’ailleurs. On retrouve «lo pifre» dans des fêtes de bœufs gras, dans les défilés profanes et concerts de rue ou les carnavals, dans le Piémont italien ou le pays niçois, plusieurs régions d’Espagne et du Portugal, au Brésil, ainsi qu’en Wallonie.

Le colloque est organisé par l’association CORDAE/La Talvera en collaboration avec le COMDT Toulouse Midi-Pyrénées, la Maison de la musique de Cap’Découverte. Il explorera l’ensemble qui va des usages du fifre aux circonstances de ses diverses utilisations: parentés et différences organologiques, sociologiques, sociales, musicales, mais aussi témoignages, traces et liens historico-géographiques.

Musicologue averti

Le Thudinien Adrien Laduron a répondu à l’appel de l’association Cordae/La Talvera il y a bientôt un an. Diplômé en musicologie, il a consacré son mémoire aux musiques des Marches Folkloriques de l’Entre-Sambre-et-Meuse: l’origine du répertoire pour tambours et fifres (Université Catholique de Louvain). Il participe activement au folklore des marches comme fifre ou instrumentiste (piccolo ou trombone) dans la fanfare de Beignée. Il présentera les instruments et le répertoire sambrio-mosan accompagné de Pierre-Jean Vandersmissen, jeune «tambourî» dans de nombreuses Marches de l’Entre-Sambre-et-Meuse. Il a déjà eu l’occasion de prendre la parole sur le sujet, notamment à Fosses-la-Ville où il travaille comme animateur au syndicat d’initiative.

bosmansUne tradition en expansion

Pierre-Jean Vandersmissen se penchera sur la transmission du folklore et remettra les marches dans leur contexte historique et géographique. Il abordera les questions «qu’est-ce qu’une marche?» et «pourquoi marche-t-on en ESM?». Adrien Laduron présentera les instruments et insistera sur l’origine des airs joués. Des airs de fifres et tambours agrémenteront l’exposé. Wim Bosmans, Belge également, y parlera du fifre en Flandre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *