Fifres de Garonne St-Pierre-d’Aurillac

fifres_garonne_03

Le fifre, le monde des flutes. Dans une convivialité toujours imitée, mais jamais égalée, St-Pierre-d’Aurillac en Gironde accueille chaque année en juin le Festival de Fifres de Garonne, un festival estampillé Scènes d’été de la Gironde. Dans un cadre sylvestre ….

…. en bord de Garonne, lieu d’exception pour des musiques exceptionnelles, le Festival de Fifres de Garonne continue un chemin entamé sur une route imaginée par des rêveurs entreprenants. Un projet humain et artistique puisqu’il s’agissait aussi de mettre en valeur lamusique de la Ripataoulère, orchestre de fifre et de tambour de Gascogne etde confronter cette expression à d’autres musiques aux racines traditionnelles.

La tradition n’est pas un carcan, c’est un langage où les générations se croisent et se parlent, où la solidarité se construit et se vie. Un monde proclamé mais bien vivant, qui existe, qui est un territoire, un lieu de vie et de travail.

Les artistes rencontrés et invités depuis 1990 sont tous imprégnés d’une langue musicale propre à une région ou à une communauté données mais ils s’ensvent pour créer et pour parler à tous. Ils recherchent une musique à la fois enracinée et universelle, une musique qui s’inscrit dans la modernité, qui n’est pas dés incarnée, désocialisée. Leur démarche et celle des SousFifre portent en elles un combat contre l’uniformisation, la standardisation et pour la diversité culturelle.

Cette alchimie fifresque est un doux mélange de convivialité, musique, gastronomie, poésie, pyrotechnie, œnologie partagé par des convives de plus en plus nombreux et d’horizons dépassants le cadre de la région.

Se rendre au festival

Pour vous rendre chez nous, vous pouvez venir à dos de mulet, en vélo, en péniche ou encore en ULM. Mais le moyen de locomotion le plus sûr d’arriver à bon port reste la téléportation, et le plus économique l’automobile.

En venant de Bordeaux par l’autoroute A62, prendre la sortie 3 (LANGON) et suivre la direction AGEN (RN113). Si vous venez de traverser la Garonne, continuez tout droit jusqu’à Saint Pierre d’Aurillac sinon recommencez au début. Arrivé dans le village, vous trouverez une croix au milieu de la route (un peu avant l’église): tournez à droite.

Venant de Toulouse, le chemin est presque identique: après avoir quitté l’autoroute à la Réole (sortie 4), traverser La Garonne, La réole et rattraper la RN113 en direction de Bordeaux. Arrivé dans le village, vous trouverez la même croix que précédemment, à ceci près qu’elle sera après l’église, et qu’il vous faudra tourner à gauche.

Renseignements: Communauté de commune des coteaux macariens 05 56 63 64 41
fifres_2015-fill-542x766

Les Sous Fifres de Saint Pierre

A Saint Pierre d’Aurillac, il y a 25 ans, les Sous Fifres plantèrent les graines du répertoire traditionnel. Un matin, des petits fifres vinrent gazouiller les rondeaux, les scottishs. Puis les tambours butinant, circulèrent parmi les airs renaissants. La grosse caisse, gros bourdon,
s’invita à la fête printanière.

Le pollen dégagé, swingué, insolent, attira des instruments d’au-delà des frontières et c’est ainsi que les djembés se marièrent aux mazurkas flirteuses. Jeunes et anciens de l’atelier de fifre, jardiniers vivants et magnifiques, se sont baladés des bords de Garonne au Grand Sud. En croisant d’autres jardiniers, ils enrichirent leurs vergers d’arbres puissants, les tubas, qui vinrent planter leurs racines dans le répertoire local. Et dans leurs branches frémissantes, les trombones ajoutèrent avec humour leur chant enjoué.

En savoir plus http://www.sous-fifres.fr

La « Ripataoulère du dimanche »

festival-Fifres-Garonne-2012-05Ripataoulère :  » Nom féminin désignant, en Gascogne, la formation musicale composée d’un fifre, d’un tambour et d’une grosse caisse. Issues et implantées dans un territoire, la Gascogne, les ripataoulères ont un vrai rôle social et culturel, animant fêtes, cérémonies familiales et populaires, comme les maïades, carnavals… elles perpétuent la tradition, la font vivre. » En juin 2014, c’est une horde de fifres qui a débarqué à St Pierre d’Aurillac pour faire sa fête au rondeau ! Sous la direction artistique de Sylvain Roux, fifrayre emblématique, épaulé de Marion DUPUY-RAUFASTE et l’équipe des Sous-Fifres, « Rondeau bigarrat » a réuni une soixantaine de musiciens, dont une quarantaine de fifres.

Parmi eux: Arnaud Bibonne, Francis Mounier, Jean-Luc Thomas, Les Aganits, Alain Ayrolles et ses élèves, les fifres de Gans, autant de musiciens qui ont traversé des rivières pour se retrouver et partager une part de vie et de culture en bords de Garonne. C’est en fédérant tous ces nombreux acteurs-musiciens du territoire que « Rondeau bigarrat » a existé. La graine a été plantée. Il faut à présent l’arroser pour qu’elle vive et grandisse.

En 2015, les Sous-Fifres, seule ripataoulère swing du sud gironde, remettent donc le couvert ! Dans leur désir de créer tout en tissant maintenant des liens artistiques, musicaux, culturels et humains autour de Saint Pierre D’Aurillac et de l’Entre Deux Mers, les Sous-Fifres souhaitent cette fois faire honneur à la Ripataoulère en impliquant de nouveau dans l’aventure les participants de l’édition 2014. C’est en réunissant leurs amis, leurs rencontres, que les Sous-Fifres vont donc proposer, pour le Festival des Fifres 2015, une ripataoulère éphémère qui rythmera la journée du dimanche autour du répertoire traditionnel et de nouvelles compositions.

Source : http://www.aquitaineonline.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *