Les premiers blues avec fifre et tambour

En 1942, Alan Lomax a découvert une communauté de musiciens dans le nord du Mississippi, qui a joué sa propre musique « hybride » qui était sans aucun doute de sonorité et d’origine africaine. Musique dite « Fifres et Tambours » en raison de son passé militaire, cette musique rappelle les jours de guerre civile, dont cette tradition particulière et locale est originaire.

Bien que le tambour soit un élément central de la musique africaine, les percussions était généralement interdites à l’époque de l’esclavage. Avec l’assouplissement des restrictions après la guerre, et grace a la disponibilité immédiate des tambours militaires, la musique de fifre et tambour est devenue un élément clé de la culture nord-Mississippi.

Ed & Lonnie Young étaient les plus actifs interprètes de fifre et  tambour lorsque Alan Lomax enregistré leur jeu « Chevrolet » en 1959. Bien que le sujet peut être moderne, il est probable que leur musique est très similaire à ce qui aurait été entendu à la fin des années 1800. Heureusement, Lomax les a également filmé, parce qu’une simple écoute de cette musique ne donne pas sa pleine puissance. Les musiciens sont constamment en mouvement tout en jouant, dansant tout au long du morceau. Voici un court-métrage d’Ed & Lonnie Young de 1959:

Ed Young & Hobart Smith: Joe Turner (1959):

 

Sharde Thomas et The Rising Star Fife & Drum Band – Juke Joint Festival de Clarksdale, Mississippi.

 

Un commentaire

  1. Olivier Menendez
    17/10/2016 at 13:06 · Répondre

    Site super utile pour les amateurs de fifre.
    Merci pour ce gros boulot de collectage.
    Il ne manque plus que des partitions et des enregistrements !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *