Un atelier de fifre créé au conservatoire

La formation, qui s’adresse à tous, sera dispensée à la Visitation par Sylvain Roux, dès la rentrée, prévue le 16 septembre .

C’est une nouveauté. Un atelier de fifre va voir le jour au conservatoire de musique et de danse de Périgueux, à la Visitation. Il ouvrira dès la rentrée, prévue lundi 16 septembre.

Il sera animé par Sylvain Roux, flûtiste de formation et spécialiste des musiques traditionnelles et improvisées, qui y enseigne déjà. L’artiste a créé chez lui, à Razac-de-Saussignac, « L’Insoliste », un lieu de rencontre entre musiciens.

« Je vais fêter, l’an prochain, mes trente ans de fifre. Je suis en train de terminer un recueil de quatorze mélodies nouvelles pour 2014. J’ai eu envie de transmettre ma vision de l’instrument. »

Depuis François Ier

Le fifre est une petite flûte traversière, attachée à la musique militaire depuis François Ier. Sur les champs de bataille, il accompagnait le tambour. « Comme il a un son aigu, virevoltant, on l’entendait de loin. Il rythmait les journées des armées. » Sylvain Roux l’a d’ailleurs découvert en faisant son service militaire : « J’étais dans l’orchestre, je jouais du piccolo. C’est très voisin. »

Utilisé dans la musique traditionnelle, le fifre était moins connu en Périgord que la vielle ou la chabrette. Il évoque plutôt des sonorités provençales. « On le confond souvent avec le galoubet, une flûte à trois trous. » Le fifre en a sept, parfois seulement six. Il peut être fabriqué dans toutes sortes de bois : ébène, buis, poirier et même en PVC.

Pour en jouer ? « Il suffit d’en avoir envie. » L’instrument n’exige pas de qualités particulières. « Au début, il faut s’habituer à l’embouchure, mais le doigté est simple. »

L’atelier, hebdomadaire, sera ouvert à tous, adultes et enfants à partir de 6 ou 7 ans. « Nous verrons en fonction des demandes si nous faisons un ou deux groupes avec les débutants et ceux qui sont déjà avancés. »

Musique traditionnelle

Sylvain Roux va créer également, au conservatoire de Périgueux, un atelier de musique traditionnelle pour tous les instrumentistes ayant déjà un ou deux an(s) de pratique. « On y travaillera les mélodies, les arrangements, l’improvisation. »

Il continuera d’animer les séances de sound painting et de musique de chambre improvisée. À signaler que tous ces enseignements peuvent être suivis également à l’Insoliste, à Razac-de-Saussignac.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *