Dordogne : il fait découvrir le fifre dans un livre

Sylvain Roux, la passion du fifre. . Photo Franck Seret

Dans son ouvrage, Sylvain Roux donne la parole à des musiciens et chercheurs sur l’histoire et l’actualité de l’instrument

Le fifre est-il mal connu ? Petite flûte de la famille des bois, « il a été introduit en France à la fin du XVe siècle, par les mercenaires suisses venus s’enrôler dans les armées françaises. C’est François 1er qui créa la charge officielle de ‘‘fifre du roi’‘. Il a conservé son usage militaire jusque sous Napoléon III et, aujourd’hui encore, il est joué dans des régiments de la Légion étrangère ».
Voilà ce que rappelle Sylvain Roux dans « Le feuilleton du fifre ». Musicien traditionnel, chercheur, improvisateur, il joue de cet instrument depuis près de quarante ans. Il a participé à la compagnie Lubat, a ouvert l’Insoliste, lieu de création chez lui à Razac-de-Saussignac, a créé sa compagnie au Pas du bœuf ainsi que le trio Tokyo-sur-Dordogne, avec des interprètes japonaises.

L’instrument de la danse

Il a fait quantité de rencontres, ce dont témoigne cet ouvrage qui rassemble des entretiens réalisés de 2018 à 2020 avec des musiciens, luthiers, enseignants ou organisateurs de festivals. Les textes ont d’abord été publiés sur le webzine de l’association La Traversière puis le groupe les Sous-Fifres de Saint-Pierre-d’Aurillac, en Gironde, lui a proposé de les éditer en version papier.

L’ouvrage éclaire sur l’histoire du fifre, sur son implantation en Gascogne, Languedoc, Provence, où il doit être différencié du galoubet que l’on peut définir comme « l’instrument de la danse, le fifre celui de la déambulation ». Il était également présent en Alsace, Bretagne ou encore au carnaval de Dunkerque. Et ces spécialistes font le point sur la transmission et l’actualité de l’instrument, sur son ouverture sur les musiques du monde.

Pratique. On peut se procurer « Le feuilleton du fifre » auprès de Carole Poutays, présidente des Sous-Fifres de Saint-Pierre-d’Aurillac, au 06 30 80 96 55 ou par mail à krolkrot@gmail.com. Tarif : 10 euros + frais de port.

Par Chantal Gibert

Translate »